Exposition

Enchâssés dans un monde pris entre les bouleversements liés à la COVID-19, le culte du «je, me, moi» qui prend toujours plus d’ampleur et les changements climatiques qui nous menacent, les artistes du collectif ART 46/74 ont voulu repenser ce monde en constant changement. Une réflexion qui, partant de leur propre vécu, les mena à une interrogation plus générale sur l’être dans son milieu. L’exposition LE MONDE D’APRÈS témoigne de ces questionnements et des pistes de réponses qu’ils se sont donnés. 

 

Parmi celles-ci, cette idée maîtresse que le besoin de contacts et de liens avec les gens dont ils avaient été privés à cause de la pandémie pourrait aussi enrichir leurs cheminements créatifs. Puisque «L’autre» leur était apparu comme un aspect essentiel de la survie dans un monde en pleine mouvance, pourquoi alors ne pas lui faire une place encore plus concrète dans leurs propres œuvres. 

 

À partir de ce constat, leur démarche artistique collective s’est alors axée sur l'échange entre eux d’objets et de matériaux provenant de chacun de leur atelier. Chaque artiste a donc ainsi créé une ou des œuvres individuelles où, de diverses manières, s’intègre la présence de «l’autre» dans son travail. Une vision, leur vision tout autant commune qu’individuelle du MONDE D’APRÈS. 



 

Fragments